Une histoire juste

Chouette 2Trouver dans le récit un modèle fructueux et efficace de la communication n’exempte pas de se conformer à une approche rigoureuse des problèmes.

Il faut d’abord s’efforcer de comprendre et pour cela entrer dans l’intimité de la pratique et des pensées du consommateur, dans la sémiologie du produit ou dans la culture de l’organisation. Dans le foisonnement de cette réalité réside la vérité qui assurera à la communication sa force et sa pérennité. L’image que la marque ou l’entreprise décidera de projeter doit se placer à la juste distance entre le souhaitable et le possible, entre la prudente répétition de l’existant et la recherche impatiente de l’idéal. Après, on doit conduire la communication c’est-à-dire déployer un plan d’action qu orchestre judicieusement les vecteurs et les messages. C’est le moment où le message se fait récit pour nourrir les imaginaires et conquérir sa place dans les cœurs et les mémoires. Enfin il faut consolider. Il s’agit de s’assurer que les options choisies sont les bonnes, d’évaluer précisément les effets obtenus et, le cas échéant, d’optimiser stratégie et exécutions.

Comprendre, concevoir, conduire, consolider – communiquer consiste à combiner la rigueur du poète et l’inventivité de l’ingénieur.